Texte à méditer :  Devenir partenaire et avoir votre bannière ici avec lien vers votre site: Cliquer ICI   
Menu

Fermer A Propos

Fermer Partenaires

Fermer Vos Photos

Fermer Diaporamas

Fermer Tutoriels en Vidéo

Fermer Outils Web

Fermer Panorama

Fermer Articles

Fermer Cours Programmation

Fermer Vidéos

Fermer Informatique Débutants

Fermer Cours en vidéo

Fermer CNRS

Logiciels gratuits

Fermer Bureautique

Fermer Dernières mises à jour

Fermer E-Mail

Fermer Multimédia

Fermer Réseaux

Fermer utilitaires

Ateliers
Créations Thoms87

Liste Privée


Pour s'inscrire vous devez être parrainé
Nouvelles des Amis
home.gifBienvenue sur Thoms87

Thoms 87




Votre site de partage entre Internautes débutants ou expérimentés. Que ce soit pour une toute première initiation ou pour découvrir de nouveaux logiciels, pour progresser ou pour se distraire.
Les principales techniques de l'informatique multimédia, communication, bureautique, photo numérique, vidéo, dépannage, discussion...

Et

Toutes les idées sur le numérique ...

Alors, inscrivez vous c'est Gratuit

S'Inscrire

 


 

Votre diaporama du mois





news.gifLes 6 dernières nouvelles


Windows 10 : pas de Timeline dans la Fall Creators Update - par Thoms le 05/07/2017 @ 11:40

Windows 10 : pas de Timeline dans la Fall Creators Update

Technologie : Timeline permet à un fichier de remonter dans le temps, d'afficher des versions antérieures et de les porter sur d'autres terminaux non Windows. Mais la fonction sera lancée avec retard.

Par La rédaction de ZDNet.fr | Mardi 04 Juillet 2017

Alors que Microsoft recommence son petit jeu des notifications pour inciter (forcer la main ?) les utilisateurs des premières versions de Windows 10 à passer à la Creators Update, les plus à jour seront déçus d'apprendre que la prochaine mise à jour majeure de l'OS n'inclura pas Timeline.

"Timeline ne sera pas dans Fall Creators Update cet automne. Nous prévoyons de l’introduire dans les builds Insider peu de temps après la sortie de FCU. Nous devons améliorer la synchronisation" a tweeté Joe Belfiore, responsable Windows et Edge chez Microsoft.

Dommage car la fonction fait figure de nouveauté intrigante du prochain Windows 10 (également nommé Redstone 3). Elle permet à un fichier de remonter dans le temps, d'afficher des versions antérieures et de les porter/synchroniser sur d'autres terminaux animés par des OS différents afin de continuer à travailler dessus. L'idée est évidemment de pouvoir commencer à travailler sur son PC et de poursuivre sur iPhone par exemple.

Techniquement, Cortana, l'assistante vocale de Windows, est au centre de son fonctionnement et s'occupe par exemple de "porter" les fichiers d'un environnement à un autre. Rappelons que Cortana est désormais présente sous tous les OS.

Microsoft préfère prendre son temps et compte sur les retours de ses Insiders lorsque Timeline sera activée au sein d'une prochaine build. Rappelons que la version finale de la Fall Creators Update est attendue pour mars 2018.

... / ... Lire la suite


Windows 10 : il va falloir passer à la version Creators Update - par Thoms le 04/07/2017 @ 10:36

Windows 10 : il va falloir passer à la version Creators Update

Application : Les premières versions de Windows 10 sont en fin de parcours. Les utilisateurs vont être invités par une notification à procéder à la mise à jour du système.

Par La rédaction de ZDNet.fr | Mardi 04 Juillet 2017


Si vous exécutez une version de Windows 10 antérieure à la Creators Update d’avril, Microsoft commencera cette semaine à vous rappeler qu’il est nécessaire de migrer.

La mise à niveau est particulièrement importante pour les particuliers toujours sur la version originale de Windows 10 (1507), qui depuis le 9 mai ne reçoivent plus de mises à jour de sécurité et de qualité. Ce groupe d'utilisateurs aura droit à une notification l’invitant à "mettre à jour maintenant".

Les personnes sur les versions encore sous support - Windows 10 November Update (version 1511) et Anniversary Update (version 1607) - recevront des rappels plus doux de Microsoft pour examiner leurs paramètres de confidentialité, qui incluent de nouvelles options, ajoutées en réponse aux critiques sur la vie privée de Windows 10.

Les paramètres de vie privée à contrôler

Ces changements comprennent des paramètres pour la localisation, la reconnaissance vocale, le diagnostic, les expériences sur mesure avec des données de diagnostic et les publicités pertinentes.

Les rappels sur la vie privée de cette semaine font partie de la tentative de Microsoft de préparer les utilisateurs à installer la Creators Update, qui ne peut être installée qu'après que les utilisateurs aient pris connaissance des paramètres de confidentialité.

Pour les clients craignant une mise à niveau indésirable, Microsoft note qu’il est possible de reporter le processus de révision de la confidentialité jusqu'à cinq fois. De plus, Microsoft souligne que l’expérience de mise à jour elle-même demeure inchangée.

Néanmoins, l’éditeur exhorte les utilisateurs à installer le plus tôt possible Windows 10 Creators Update pour des raisons de sécurité, du fait des récentes attaques de ransomware qui ont frappé les systèmes non corrigés et Windows 7, mais pas les systèmes Windows 10.

"En restant à jour avec les dernières mises à jour fonctionnelles et qualité, vous êtes assuré d'être sur la version la plus sécurisée de Windows 10" assure John Cable, directeur de la gestion de programme, Windows Servicing and Delivery.

... / ... Lire la suite


Microsoft développe un antivirus basé sur 400 millions de PC Windows - par Thoms le 29/06/2017 @ 10:19

Microsoft développe un antivirus basé sur 400 millions de PC Windows

Sécurité : Microsoft mise sur l'intelligence artificielle pour concevoir un antivirus de nouvelle génération. Grâce au machine learning et aux données remontées par 400 millions de PC sous Windows 10, l'éditeur promet une sécurité accrue.

Par Alfred Ng, CNet.com | Mercredi 28 Juin 2017

L'intelligence artificielle, la clé de la sécurité informatique de demain et le cœur des antivirus de nouvelle génération ? Déjà plusieurs éditeurs l'assurent. Et Microsoft est de ceux-là.

La firme est soumise à une pression considérable pour fournir une solution de cybersécurité qui fonctionnera pour des millions d'ordinateurs, et s'adaptera à l'évolution et à l'intensité des attaques lancées par les pirates.
Une alerte sur un PC Windows 10, tous protégés

Dans un contexte marqué par des propagations médiatiques de ransomware, Microsoft diffusera pour Windows une mise à jour. Celle-ci sera basée sur du machine learning et l'exploitation de données de plus de 400 millions de PC sous Windows 10.

Dans la version Fall Creators Update de l'OS, Microsoft utilisera un large éventail de données provenant de services Cloud comme Azure, Endpoint et Office pour créer un antivirus exploitant l'intelligence artificielle.

L'objectif : collecter des informations sur le comportement des programmes malveillants et adapter la sécurité en fonction. La mise à jour bénéficiera à Windows Defender Advanced Threat Protection et se traduira par de nouvelles fonctionnalités comme Application Guard, Device Guard et Exploit Guard.

La détection d'un nouveau logiciel malveillant sur un ordinateur Windows 10 permettra, selon Microsoft, de développer une signature et de protéger tous les autres utilisateurs de sa plateforme. Et la première victime elle-même serait protégée, le virus étant exécuté dans un bac à sable virtuel sur le cloud et non sur le terminal.

Microsoft présente l'intelligence artificielle comme la solution du futur en matière de sécurité en raison de la sophistication croissante des attaques.

"Si nous voulons réagir face à une chose aussi changeante, il faut automatiser" invoque l'éditeur. Ainsi 96% des cyberattaques détectées sont nouvelles, évalue-t-il.

En s'appuyant sur ses chercheurs et en travaillant à un rythme élevé, le développement des protections à partir de la première détection d'un malware peut prendre quelques heures.
L'automatisation un impératif

C'est pendant ce laps de temps que les utilisateurs sont véritablement touchés par le logiciel malveillant. L'utilisation de données issues du Cloud, notamment Office, est cruciale pour développer des signatures virales, par exemple car les attaques récentes exploitaient des vulnérabilités de Word.

Microsoft affirme que Windows 10 S est protégé contre les attaques de ransomware connus. Pour vérifier cette hypothèse, ZDNet a engagé un hacker, qui a notamment conçu un exploit Word. Grâce à sa dernière mise à jour intégrant de l'intelligence artificielle, Microsoft estime qu'une telle attaque ne sera plus possible.

"Si Word devait commencer à allouer de gros blocs de mémoire, alors qu'il ne le fait jamais, nous pourrions le détecter" déclare Rob Lefferts, directeur de programme pour Windows Enterprise et Security.

"Nous avons construit les modèles d'apprentissage machine autour d'applications courantes comme Word".

Les fonctionnalités de sécurité ne seront disponibles dans un premier temps que pour les clients entreprises. L'éditeur pourrait néanmoins les déployer ensuite auprès de l'ensemble de ses utilisateurs.

La mise à jour de Windows 10 fournira également de nouvelles protections pour le navigateur - au travers duquel des virus comme Fireball ont infecté plus de 5 millions de terminaux -, mais uniquement à condition d'utiliser Microsoft Edge.

Article traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

... / ... Lire la suite


Windows 10 : une partie mineure du code source fuite sur le Web - par Thoms le 26/06/2017 @ 10:37

Windows 10 : une partie mineure du code source fuite sur le Web

Technologie : La semaine dernière, 32 To de données liées à diverses versions de Windows ont été publiée sur la Toile. Dans cette masse, quelques éléments mineurs du code source de Windows 10. Une fuite jugée sans conséquences.

Par L'agence EP | Lundi 26 Juin 2017

Une petite partie du code source de Windows 10 s’est retrouvée dans la nature il y a quelques jours. Le site BetaArchive a accueilli la publication de 32 téraoctets de données concernant le système d’exploitation de Microsoft.

Une bonne partie de ces informations concernait d’anciennes préversions de Windows et des images d’installation diffusées via le programme Windows Insider. Mais il y a avait aussi du code source appartenant à Windows 10, et la fuite concerne notamment des pilotes matériel liés au Wi-Fi, à l’USB ainsi que le stockage. On trouve également des informations liées à l’adaptation aux processeurs ARM pour un portage sur les terminaux mobiles.

D’après les constatations des différents observateurs, de même que Microsoft, ces données proviendraient du programme Shared Source initiative par lequel la firme de Redmond partage des informations avec certains grands comptes ou des gouvernements afin de faciliter le débogage. Les conséquences de cette fuite sont considérées comme limitées, mais les contenus liés au code source ont été retirés. (Eureka Presse)

... / ... Lire la suite


Windows 10 Fall Creators Update : une nouvelle build bien chargée - par Thoms le 23/06/2017 @ 10:56

Windows 10 Fall Creators Update : une nouvelle build bien chargée

Mise à jour : Une nouvelle build de Windows 10 est disponible pour les utilisateurs sur le fast ring du programme Windows Insider. Cette mise à jour met principalement l’accent sur Edge, ainsi que sur les fonctionnalités liées aux stylets.

Par Louis Adam | Jeudi 22 Juin 2017


Microsoft continue de développer Windows 10 et une nouvelle preview vient d’être publié sur le fast Ring du programme Windows Insider, qui permet d’accéder aux dernières mises à jour de l’OS en avance de phase par rapport aux utilisateurs classiques. Cette nouvelle version contient les mises à jour attendues pour l’automne 2017, avec la mise à jour baptisée Fall Creators Update aka Redstone 3.

Les nouveautés de cette version touchent notamment Edge, le navigateur mal aimé de Microsoft, qui se voit ajouter la possibilité de migrer facilement les favoris et paramètres utilisateurs d’un navigateur à un autre. Outre cette fonctionnalité pratique, Microsoft explique également avoir revu le comportement du navigateur de façon à ce qu’un script JavaScript ne puisse empêcher la fermeture d’un onglet, afin de permettre à l’utilisateur de se débarrasser d’un onglet gênant venant paralyser le navigateur.

Outre ces améliorations, Microsoft a également apporté de nouvelles fonctionnalités au support des fichiers ePub sur Edge, qui permet maintenant de lancer des recherches via Cortana sur un passage surligné dans le document ou de prendre des notes de bas de page. Edge revoit également sa gestion des favoris et permet maintenant aux administrateurs IT de définir des favoris via la politique de groupe ou les outils de MDM.

Les placeholders, mais en mieux 

 Cette nouvelle build marque également le retour, sous une forme qu’on nous promet améliorée, des « placeholders » de Onedrive. Ces fichiers jouent le rôle d’avatars allégés des fichiers stockés dans le cloud de Microsoft, et permettent de simplifier leur manipulation. Le système ne charge l’entièreté du fichier qu’à l’ouverture, et laisse sur le système une version ultra allégée qui permet à l’utilisateur de le déplace ou de s’organiser sans avoir besoin de prévoir un espace de stockage supplémentaire.

Cette nouvelle version introduit également un nouvel écran visant à contrôler les performances de sa carte graphique, via un onglet dédié situé dans le gestionnaire de tâche. Pour les entreprises, les nouveautés sont réduites : on avait déjà évoqué la fin du protocole SMB1, qui sera effective avec les nouvelles installations de Windows, mais Microsoft apporte également une nouvelle fonctionnalité à son hyperviseur Hyper-V. Celui-ci permet maintenant de facilement empaqueter les machines virtuelles dans un seul et unique fichier .vmcz, afin de pouvoir les transférer sur une nouvelle machine.

Outre ces nouveautés, cette nouvelle build embarque de nombreuses améliorations liées à la gestion des langages ainsi qu’à l’accessibilité, mais aussi une nouvelle fournée d’emoji. Joie.

Le post de blog détaillant l’ensemble des fonctionnalités introduites dans cette nouvelle mise à jour est disponible à cette adresse.

https://blogs.windows.com/windowsexperience/2017/06/21/announcing-windows-10-insider-preview-build-16226-pc/#FpWqYdahlaut4Gx7.97

... / ... Lire la suite


Pourquoi votre Firefox 54 refuse le multiprocessus - par Thoms le 20/06/2017 @ 11:03

Pourquoi votre Firefox 54 refuse le multiprocessus

Technologie : L’un des principaux avantages de Firefox, ses extensions tierces multiples, vient bloquer l’activation de sa dernière fonctionnalité.

Par Chris Duckett, ZDnet.com | Lundi 19 Juin 2017

Avec l’arrivée de la version 54 de Firefox, Mozilla a enfin achevé le déploiement complet d’Electrolysis, qui permet à Firefox de s’appuyer sur plusieurs processus. Dans sa dernière version, Firefox est ainsi capable d’utiliser jusqu’à quatre processus différents afin de bénéficier de meilleures performances et d’une consommation moindre de mémoire vive (enfin !).

Mais les utilisateurs chevronnés pourraient être surpris de découvrir que Firefox reste encore cantonné à un seul processus, et ce même après la mise à jour en version 54. Le coupable n’est rien d’autre que les extensions du navigateur qui s’accumulent probablement depuis des années.


Pour vérifier que Firefox a bien accès à plusieurs processus, vous pouvez simplement ouvrir le gestionnaire des tâches à l’onglet processus, ou bien faire un tour dans l’onglet about:config de Firefox et vérifier si la valeur dom.ipc.processCount est fixée à 1. SI c’est le cas, il est probablement temps de vous plonger dans vos extensions afin de découvrir laquelle est la coupable.

Firefox offre en lui-même assez peu d’information à ce sujet, mais installer l’extension Add-On Compatibility Reporter peut révéler une mine d’information à ce sujet.


Tout d’abord, en haut à droite se trouve une icône permettant de savoir si le multiprocessus est installé ou non. L’extension propose également une liste complète de vos extensions, indiquant notamment si celles-ci sont compatibles Electrolysis ou non.

À partir de là, le reste est assez simple : il vous suffit de désactiver un à une les extensions qui ne sont pas compatibles avec Electrolysis, mais il vous faudra peut-être augmenter la valeur de dom.ipc.processCount pour que cela soit entièrement opérationnel.

Vous pouvez également décider de rester sur un seul processus afin de conserver l’accès à une extension incontournable, mais rappelez vous qu’avec Firefox 57 en novembre, toutes les extensions devront avoir migré vers la technologie WebExtensions pour fonctionner sur Firefox.

Cet article est une traduction de ZDNet.com, initialement publié sous le titre "Why your Firefox is not using multiple processes"

... / ... Lire la suite



cadeau.gifSpécial !

Thoms87 , le portail du partage entre Amis tongue


Connexion...
 Liste des membres Membres : 95

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 446171  
Sondage
Que pensez-vous de Thoms87
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Résultats
Recherche



Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^