Texte à méditer :  Devenir partenaire et avoir votre bannière ici avec lien vers votre site: Cliquer ICI   
Menu

Fermer Partenaires

Fermer Diaporamas

Fermer Tutoriels en Vidéo

Fermer Outils Web

Fermer Creation perso

Fermer Articles

Fermer Cours Programmation

Fermer Vidéos

Fermer Cours en vidéo

Fermer Informatique Seniors

Fermer Voyage virtuel

Logiciels gratuits

Fermer Bureautique

Fermer Dernières mises à jour

Fermer E-Mail

Fermer Multimédia

Fermer Réseaux

Fermer utilitaires

Windows 10
Ateliers Privés
Liste Privée
Créations Thoms87

news.gifNouvelles


Windows 10 : ce ransomware change le mot de passe de votre session avant de crypter les fichiers - par Thoms le 08/04/2021 @ 19:48

Windows 10 : ce ransomware change le mot de passe de votre session avant de crypter les fichiers
Par Simon Aunai Le 08/04/2021
 
 Le ransomware REvil est désormais capable de passer par le mode sans échec de Windows 10 pour modifier automatiquement le mot de passe du compte. De cette manière, il gagne plus facilement accès aux fichiers de la victime pour les crypter et peut ensuite exiger une rançon en échange de la récupération des données.

En mars dernier, les chercheurs en cybersécurité ont découvert qu’un ransomware nommé REvil redémarre le PC de sa victime en mode sans échec pour crypter ses fichiers personnels. Pour ce faire, il utilise l’argument — smode dans l’invite de commandes de Windows 10. Une fois le processus terminé, il gagne accès aux fichiers qu’il peut ensuite crypter avant d’exiger une rançon à l’utilisateur. Néanmoins, l’opération nécessitait jusqu’à maintenant que ce dernier procède lui-même au redémarrage pour le cryptage se fasse.

Les choses ont désormais changé. Le malware s’est en effet doté de deux nouvelles fonctionnalités inquiétantes, comme le rapporte le chercheur R3MRUM. Premièrement, REvil modifie le mot de passe de la session sans que la victime ne s’en rende compte. Ensuite, pour ne pas éveiller les soupçons, il redémarre lui-même le PC en mode sans échec pour enfin lancer automatiquement le cryptage des données. Plus précisément, il configure Windows 10 pour que le système d’exploitation redémarre en mode sans échec.Le ransomware REvil évolue et devient plus dangereux

Une fois installé, REvil change le mot de passe utilisateur par « DTrump4ever », avant de configurer le Registre correspondant pour que Windows reconnaisse ce dernier comme le véritable identifiant. Il est possible qu’un autre mot de passe puisse être inscrit dans le registre. Toutefois, deux versions du malware postées sur la base de données VirusTotal utilisent « DTrump4ever ».

Il est très probable que cet ajout a pour fonction de passer inaperçu aux yeux des antivirus et divers programmes de surveillance, exactement comme le fait le malware Snatch. De plus, il peut de cette manière désactiver les applications de récupération, ainsi que les serveurs cloud afin d’augmenter ses chances de crypter les fichiers.
Si les victimes ne paient pas la rançon demandée, elles s’exposent à un risque d’attaque DDoS sur son adresse mail et celle de ses collaborateurs professionnels. Malheureusement, même si elle se plie aux exigences des cybercriminels, elles n’ont aucune certitude de remettre un jour la main sur leurs données cryptées. Le malware Ryuk est notamment connu pour supprimer les fichiers subtilisés une fois la rançon payée.



Microsoft Edge va bientôt bloquer la lecture automatique des vidéos par défaut - par Thoms le 02/04/2021 @ 17:59

Microsoft Edge va bientôt bloquer la lecture automatique des vidéos par défaut

 Par David Corroy Le 02/04/2021
 
 Microsoft va bientôt permettre à Edge de limiter, voire bloquer complètement la lecture automatique des vidéos sur les sites Web. En effet, Microsoft a ajouté ce nouveau paramètre important sur la version Canary de Edge.

 Comme le nombre d'utilisateurs ne cesse de croître, Microsoft souhaite peaufiner petit à petit l'expérience utilisateur. Cela signifie que l'entreprise prévoit non seulement d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, mais aussi d'affiner celles qui existent déjà. Récemment, Microsoft Edge est par exemple devenu plus pratique que Chrome pour les téléchargements, mais le navigateur est encore loin d’être parfait. En effet, certains utilisateurs font face à un bug agaçant qui empêche Microsoft Edge de se fermer.

À l'avenir, Microsoft Edge devrait recevoir une nouvelle option qui permettrait aux utilisateurs de bloquer la lecture automatique des vidéos dans le navigateur, qui peuvent s’avérer gênantes si vous ne mettez pas la vidéo en pause vous-même.

Microsoft ne veut plus que les vidéos se lancent par défaut sur Edge
Google a ajouté un nouveau flag dans la version Canary de Edge, appelée « Autoplay Limit Default Setting ». Une telle option permettra à Microsoft de régler la lecture automatique des médias par défaut sur Limité. Lorsque cette option est définie sur Limité, les médias ne seront pas lus automatiquement sur les sites que vous visiterez.

Il arrive souvent que la lecture d'une vidéo démarre automatiquement sur certains sites Internet. Celles-ci peuvent avoir une incidence sur la consommation de ressources, mais aussi de données, un élément auquel nous tenons particulièrement lorsque nous n'utilisons pas le Wi-Fi. Comme elles ont aussi le don d’agacer lorsqu’il s’agit de publicités, la nouvelle fonctionnalité de Edge sera la bienvenue.

À l’heure actuelle, la plupart des utilisateurs devraient être passés sur la nouvelle version d’Edge basée sur Chromium, puisque Microsoft a définitivement tué la version Edge Legacy au début du mois. Depuis quelques mois maintenant, le géant américain fait tout pour imposer le nouveau Edge, en l’installant par exemple automatiquement sur Windows et en le mettant en navigateur par défaut. Même si vous n’avez pas désinstallé l’ancienne version, Microsoft a d’ores et déjà annoncé que Edge Legacy sera supprimé définitivement de votre ordinateur en avril prochain grâce à la mise à jour annuelle.

Microsoft ferme définitivement l’application Cortana pour Android et iOS - par Thoms le 31/03/2021 @ 19:39

Microsoft ferme définitivement l’application Cortana pour Android et iOS

 Par Romain Pomian-Bonnemaison Le 31/03/2021
 
 Microsoft met fin ce 31 mars 2021 à son application Cortana pour Android et iOS. L'application n'a jamais vraiment trouvé son public et l'éditeur préfère concentrer ses ressources ailleurs. Ce retrait n'est que la suite de la disparition progressive de l'assistant sur d'autres plateformes.
 
C'était prévu – et on le sentait dans tous les cas venir depuis très longtemps. En 2018, Microsoft croyait encore à Cortana, son assistant vocal dopé à l'intelligence artificielle concurrent de Siri, de Google Assistant et d'Alexa – et était dans une phase d'expansion multiplateformes. C'est dans ce contexte qu'on a vu apparaître l'assistant de Microsoft dans les enceintes Invoke de Harman Kardon et sous la forme d'une application iOS et Android.

Or, jamais l'assistant, pourtant préinstallé sur les PC Windows 10, n'a vraiment trouvé son public quelle que soit la plateforme. Du PC aux enceintes connectées en passant par les smartphones, les grands vainqueurs se sont rapidement révélé être Google Assistant, Siri et Amazon Alexa – et il n'y a tout simplement plus de place pour que Cortana puisse exister. Du coup, Microsoft se désengage peu à peu.
Microsoft Cortana sur Android et iOS, c'est terminé

En janvier 2021, Microsoft a annoncé la fin de prise en charge de Cortana sur les enceintes Invoke – proposant un bon d'achat de 50 dollars aux clients mécontents (valide jusqu'au 31 mars 2021). Et ce mercredi 31 mars, la firme de Redmond a décidé de débrancher définitivement la prise de ses applications Android et iOS.comme cela avait été annoncé en juillet 2020. Cet échec est assez remarquable pour une firme qui a également loupé le virage mobile lorsqu'il était encore temps de prendre le train en marche.

Microsoft explique vouloir désormais passer à “une transformation de l'expérience délivrée par l'assistant dopé à l'IA” dans ses applications de la suite Microsoft 365 – et recentrer ses ressources sur les “domaines d'innovation et de développement”. Concrètement Microsoft a déjà commencé à réaliser une intégration plus poussée de l'assistant dans Microsoft 365. Cela se concrétise par exemple par la possibilité dans Teams de facilement gérer votre calendrier, mails et meetings à la voix.

Si vous aviez des listes et des rappels vous en perdrez l'accès sur votre mobile. Ces derniers resteront néanmoins accessibles via la version PC de l'assistant si vous avez connecté votre compte Microsoft à votre machine.



Attention, ce dangereux malware infecte encore plus facilement les PC ! - par Thoms le 30/03/2021 @ 11:54

Windows 10 : attention, ce dangereux malware infecte encore plus facilement les PC !

 Par Sam Azzemou Le 25/03/2021
 
 Le malware Purple Fox profite d’une nouvelle évolution lui permettant de s’installer plus simplement sur des PC sous Windows 10. Grâce à cette nouvelle méthode basée sur le protocole SMB, le nombre d’infections a été multiplié par 7 durant le mois de mars.
>
Purple Fox est un malware bien connu des experts de la sécurité. Découvert il y a trois ans, le virus a infecté plus de 30 000 plates-formes. Son but est de s’infiltrer dans le système d’exploitation, d’y rester bien caché et de créer une porte dérobée pour y insérer du code malveillant ou pour voler des informations. Jusqu’à présent, Purple Fox parvenait à s’infiltrer sur le PC de ses victimes en exploitant des failles de sécurité d'un navigateur tel que Chrome ou en utilisant la méthode du phishing.

Mais, ça, c’était avant. Désormais Purple Fox ajoute une nouvelle méthode d’infection. Celle-ci s’appuie sur le protocole SMB. C’est un protocole que vous utilisez peut-être aujourd’hui pour vous connecter localement sur votre disque dur multimédia ou sur un serveur domestique. C’est un protocole pratique, mais aussi très vulnérable. Et, surtout, il est parfois utilisé sur Internet.

Une attaque force brute s'appuyant sur le protocole SMB

Et c’est là où la nouvelle méthode est efficace. Les créateurs de cette version de wa ont infecté plus de 2000 serveurs connectés à Internet. Des serveurs qui fonctionnent avec d’anciennes versions de Windows et qui ne profitent pas de certains correctifs qui les auraient immunisés. Si vous vous connectez à l’un d’eux, Purple Fox va s’appuyer sur le protocole SMB, scanner les ports de votre ordinateur et effectuer une « attaque force brute » pour ouvrir une session, accédez au système et s’installer. Puis, il va continuer de contaminer d’autres ordinateurs ou des serveurs. Et ainsi de suite.

Selon les experts en sécurité informatique de Guardicore qui rapporte cette information, le nombre d’infections à Purple Fox a été multiplié par 7 au cours des dernières semaines. Ce sont des dizaines de milliers de PC qui ont été infectés en très peu de temps. Cette nouvelle méthode est donc plus efficace, rendant le virus plus dangereux.

Faut-il s’inquiéter ? Tout dépend de votre usage du protocole SMB. Si vous ne l’utilisez jamais, il n’y a pas plus de crainte à avoir. Continuez simplement à être vigilant quant aux mails que vous ouvrez, aux liens sur lesquels vous cliquez et aux sites que vous consultez. Si vous utilisez SMB, votre vigilance doit être plus grande, car vous êtes une cible à risque. Vérifiez alors bien vos paramètres de sécurité et créez un mot de passe fort pour votre session Windows.


Microsoft détaille sa stratégie de retrait progressif du navigateur Edge - par Thoms le 17/02/2021 @ 11:48

Microsoft détaille sa stratégie de retrait progressif du navigateur Edge

Technologie : Microsoft va supprimer l'ancienne version de son navigateur Edge des machines des utilisateurs de Windows 10 à partir du Patch Tuesday d'avril, un mois après avoir cessé ses mises à jour de sécurité.
Mecredi 17 Février 2021


 La fin de l'ancien navigateur Edge de Microsoft se rapproche rapidement. Cette semaine, Microsoft a fourni plus de détails sur la manière exacte dont il prévoit de le supprimer de Windows.

En août 2020, les responsables de Microsoft déclaraient que plus aucune mise à jour de sécurité ne serait fournie pour l'ancien navigateur Edge après le 9 mars 2021. Début février, Microsoft a ajouté quelques informations supplémentaires sur ce qui se passera ensuite.

Microsoft prévoit de supprimer Edge Legacy et de le remplacer par le nouveau Edge basé sur Chromium lorsque les utilisateurs appliqueront le correctif Windows 10 du 13 avril 2021.

Les mises à jour s'appliquent aux versions Windows 10 de 1083 à 20H2

Cette information, révélée par Neowin.net, provient d'un article de Microsoft détaillant le mode kiosque Edge. L'article de blog conseille aux clients du mode kiosque d'installer le nouveau Microsoft Edge et de configurer le mode kiosque avant d'appliquer les correctifs de Windows 10 d'avril. Ceux qui ne le font pas « subiront une perturbation » en mode kiosque.

Microsoft précise que certaines des fonctionnalités du mode kiosque dans Edge Legacy ne seront pas disponibles dans le nouvel Edge, mais indiquent toutefois que « la plupart » des cas d'utilisation seront disponibles à partir d'Edge 90, et que la parité complète devrait être atteinte d'ici Edge 91.

Un autre billet de blog publié la semaine dernière porte également sur la suppression progressive de l'ancien navigateur Edge. Cet article indique sur si le nouvel Edge est déjà installé, la mise à jour d'avril ne réinstallera pas le nouvel Edge et ne supprimera que l'ancien Edge. Les versions de Windows 10 auxquelles cela s'applique sont Windows 10 versions 1803, 1809, 1903, 1909, 2004 et 20H2. Alors que Microsoft a intégré le nouvel Edge dans Windows 10 dès de la version 20H2, l'ancien Edge reste (mais est caché) sur les PC Windows 10. A partir du Patch Tuesday d'avril, les anciens navigateur Edge seront finalement supprimées de Windows 10.



Windows 10 version 2004 devient accessible pour le grand public - par Thoms le 16/02/2021 @ 17:52

Windows 10 version 2004 devient accessible pour le grand publicTechnologie : Microsoft indique désormais à ses entreprises clientes qu'il s'apprête à déployer plus largement Windows 10 2004.
 Modifié le samedi 06 févr. 2021 à 08:00
Windows 10 s'apprête à effectuer sa mue. Microsoft est prêt à faire passer la version 2004 de Windows 10 à la phase suivante de son déploiement, déclarant cette version de son système d'exploitation « prête pour un déploiement à grande échelle », six mois après sa sortie.

Ce changement de statut signifie que cette version de Windows 10, lancée en mai 2020, est prête à être installée par tout le monde. Auparavant, les utilisateurs de Windows 10 sur les versions précédentes devaient « chercher » la mise à jour en choisissant de vérifier les mises à jour dans Windows Update. Cela va changer à partir du 3 février 2021. « Windows 10, version 2004, est destiné à un large déploiement. L'état d'entretien recommandé est le canal semi-annuel », a ainsi fait savoir la direction de Microsoft.

Traduction : Windows 10 devrait rapidement être disponible auprès du grand public. Microsoft a également mis à jour le statut de la version 1909 de Windows 10 pour qu'elle soit « prête pour un large déploiement pour tous les utilisateurs via Windows Update » et le statut de service recommandé pour l'entreprise est également le canal semestriel.

A noter toutefois que le support de Windows 10 1909 prend fin le 11 mai 2021. En d'autres termes, ses utilisateurs seraient bien avisés de passer à Windows 10 2004 ou 20H2. Pour rappel, la version 1909 est sortie en novembre 2019. Ce n'est qu'en novembre que Microsoft a fait passer de force les PC Windows 10 1903 à la version 1909.
Clap de fin pour Windows 10 version 1909

« Le 11 mai 2021, les éditions Home, Pro, Pro Education, Pro for Workstations de Windows 10 version 1909 et toutes les éditions de Windows Server, version 1909, arriveront en fin de service », note Microsoft sur son tableau de bord de santé de mise à jour. Les clients disposant des éditions Education et Entreprise de Windows 10 1909 ont jusqu'au 11 mai 2022 pour que cette version arrive en fin de service, note Microsoft. Le géant américain n'a pas précisé s'il va publier sa mise à jour "printanière" habituelle des fonctionnalités de Windows 10, qui serait connue sous le nom de Windows 10 21H1.

Certains signes indiquent cependant qu'il prévoit une refonte majeure de l'interface utilisateur pour la mise à jour de Windows 10 21H2, prévue pour une version "d'automne". Il n'y a pas de changement dans le statut de Windows 10 20H2, qui reste disponible pour les chercheurs. Microsoft l'a progressivement mise à disposition d'un plus grand nombre de machines après avoir vérifié qu'il n'y avait pas de problème de compatibilité.

Par ailleurs, Microsoft planche sur un processus de mise à jour plus rapide pour ses mises à jour de fonctionnalités. Le passage de Windows 10 2004 à 20H2 (version 2009) a été rendu plus rapide grâce à un paquet d'activation. Les deux versions étaient fondamentalement les mêmes et le package d'activation a permis d'activer de nouvelles fonctionnalités qui étaient déjà présentes. Microsoft a utilisé le même package pour la mise à jour de Windows 10 1903 à 1909.

Microsoft a récemment testé une autre approche en utilisant le Windows Feature Experience Pack avec les personnes de la chaîne bêta Windows Insiders. Ce pack est destiné à permettre à Microsoft de proposer des améliorations de fonctionnalités en dehors des mises à jour majeures de Windows 10.
 

Windows 10 : installer les nouveautés de la mise à jour d'octobre 2020 - par Thoms le 22/10/2020 @ 11:22

Antoine Crochet-Damais
    
[WINDOWS 10, 21h2, 22h1] Menu Démarrer rafraichi, barre de tâches personnalisée, protection renforcée... Le point sur les principales évolutions de la mise à jour de Windows 10 d'octobre 2020. Sans oublier le process de mise à jour.

[Mis à jour le jeudi 22 octobre 2020 à 10h17] Microsoft a donné le coup d'envoi de sa Windows 10 October 2020 Update le mardi 20 octobre. L'éditeur commence à mettre à disposition la mise à jour sur les terminaux Windows. Elle peut être d'emblée téléchargée et installée sur les appareils éligibles. Elle sera ensuite poussée plus largement sur Internet via Windows Update. Microsoft confirme que cette seconde mise à jour annuelle majeure est plus légère que d'habitude, et qu'elle s'installe à la manière d'une mise à jour mensuelle (centrée en général sur des correctifs ciblant  bugs et failles de sécurité). Parmi ses principales nouveautés, la mise à jour de Windows 10 du mois d'octobre 2020 introduit un menu Démarrer rafraichi ainsi qu'une barre de tâche plus personnalisable.

Sorti initialement en juillet 2015, Windows 10 a passé le cap symbolique du milliard d'appareils actifs en mars 2020, contre 900 millions en octobre 2019. Un volume qui inclut les terminaux Windows 10 de type tablette ou PC, mais également les consoles Xbox One qui embarquent l'OS. Selon NetApplications, le système d'exploitation a atteint pour la première fois le palier symbolique des 50% de parts de marché sur le segment du desktop en 2019. Son taux de pénétration se hisse à 61% sur ce créneau en septembre 2020. De son côté, Windows 7 poursuit sa lente décroissance en enregistrant 22% de parts de marché sur la même période, contre 30% il y a un an.

Les mises à jour de Windows 10 et de Microsoft 365 (ex-Office 365) sont désormais synchronisées. Elles interviennent chacune deux fois par an, autour des mois d'avril-mai et d'octobre-novembre. Depuis l'été 2020, Microsoft se donne en outre la liberté de "rétroporter" certaines nouveautés de ses bêtas en cours dans une mise à jour déjà prête à être diffusée ou bien, à l'inverse, les décaler à des versions plus lointaines.
Quelles sont les nouveautés de la Windows 10 October 2020 Update ?

Après la première mise à jour majeure de Windows 10 pour 2020 (N° de version 2009, nom de code : 20h1) lancée en mai 2020, Microsoft a finalisé la seconde (20h2). Baptisée officiellement la Windows 10 October 2020 Update, elle se veut plus légère que d'habitude. Pour autant, elle fait l'objet de plusieurs nouveautés qui ne manqueront pas d'attirer l'attention des utilisateurs :

    Un menu Démarrer rafraîchi. Exit les tuiles multicolores, la couleur des icônes d'applications du menu Démarrer est uniformisée (voir l'animation ci-dessous). Objectif : rendre l'environnement plus cohérent avec la nouvelle interface graphique dite Fluent Design de Windows, qui se veut à la fois plus fluide et plus animée. Le nouveau menu peut se décliner en mode sombre ou en différentes couleurs, en se rendant dans Paramètre > Personnalisation > Couleur.
    Microsoft Edge. Comme sur le bureau de Windows pour passer d'une application ouverte à une autre, le navigateur permet désormais de recourir au raccourci Alt + Tab pour passer d'un onglet à l'autre. Autre évolution lié à Edge : il était déjà possible d'épingler un site web sur la barre de tâches de Windows. Via la mise à jour d'octobre 2020, le raccourci en question pourra intégrer une série d'onglets.  Enfin, le navigateur introduit la fonction Collections, conçue pour synchroniser des contenus web quel que soit le terminal utilisé (PC, tablette, smartphone Android ou iOS).
    Une barre de tâches personnalisée. La barre de tâches de Windows va intégrer automatiquement des contenus personnalisés tenant compte des goûts de l'utilisateur. Elle inclura aussi par défaut les applications Xbox et Téléphone (qui permet de gérer un smartphone depuis Windows) et leurs comptes utilisateur associés.
    Paramètres. L'application Paramètres de Windows 10 continue de s'enrichir au détriment du Panneau de configurations d'ancienne génération, qui sera amené à disparaître à terme. Aux côtés de ce qu'elle incluait déjà, l'application Paramètres intègre en plus la gestion du taux de rafraichissement de l'écran.
    Mode Continuum. En cas d'appareil deux-en-un combinant ordinateur et tablette, la Windows 10 October 2020 Update automatise par défaut le passage en mode tablette si le clavier est détaché du terminal, et inversement le retour au mode desktop.
  
Nouveautés pour les professionnels et les entreprises. La console de mobile device management de Windows 10 prend désormais en charge la gestion des politiques de groupes et d'utilisateurs locaux. Sur les appareils compatibles, Windows Hello est équipé d'un environnement virtualisé pour sécuriser les données biométriques (empruntes digitales et faciales). Pour finir, Windows Defender Application Guard (WDAG) fait l'objet d'une isolation matérielle pour protéger Microsoft 365 (ex-Office-365) et Microsoft Edge. WDAG protège les données de l'utilisateur en ouvrant les sites web et fichiers Office en provenance de sources non-fiables dans un container virtuel. Comment télécharger et installer Windows 10 October 2020 Update ? La mise à jour de Windows 10 d'octobre 2020 est officiellement sortie le 20 octobre 2020. Nom de code : 20h2. Microsoft commence à la mettre à disposition sur une sélection de terminaux compatibles disposant des versions les plus récentes de l'OS (n°1903, n°1909 et n°2004). Les utilisateurs de ces dernières peuvent se rendre dans Windows Update pour mettre à niveau leur appareil. Comme d'habitude la mise à jour sera poussée automatiquement par internet dans les prochaines. Les terminaux dotés de la dernière version l'OS (celle de mai 2020) bénéficieront d'une expérience de mise à jour plus rapide car l'October 2020 Update est plus légère que d'habitude, et s'installera à la manière d'une mise à jour mensuelle de Windows. L'October 2020 Updat est aussi disponible en téléchargement sur le site de Microsoft : Télécharger Windows 10 Télécharger Windows 10 Enterprise Pour l'installer voici comment faire. Assurez vous préalablement avoir acquis Windows 10 et disposer de la mise à jour précédente de l'OS (la Windows 10 Mai 2020 Update), puis passez par : L'application Paramètres, Le menu Mise à jour et sécurité, Le menu Windows Update, Dans le menu Windows Update, cliquer sur "Vérifier les mise à jour", Puis "cliquer Télécharger et installer maintenant". Vous devez ensuite redémarrer votre appareil plusieurs fois pour que la mise à jour soit installée, ce qui nécessite plusieurs minutes. Si vous n'êtes pas prêt à attendre, vous pouvez planifier les redémarrages plus tard

Windows 10 va bloquer les drivers s'il ne peut pas vérifier le logiciel - par Thoms le 15/10/2020 @ 14:09

Windows 10 va bloquer les drivers s'il ne peut pas vérifier le logiciel

Technologie : Microsoft resserre la vérification des pilotes sous Windows et cela pourrait entraîner de nouvelles erreurs pour les utilisateurs de Windows 10.

Par Liam Tung | Mercredi 14 Octobre 2020



Avec la mise à jour de sécurité Patch Tuesday d'hier, Microsoft a signalé un changement dans la façon dont Windows vérifie les pilotes de logiciels qui pourrait entraîner une augmentation des erreurs de drivers pour les utilisateurs de Windows 10.

Microsoft détaille les deux messages d'erreur liés aux pilotes que les utilisateurs de toutes les versions de Windows 10 et de Windows Server prises en charge pourraient voir arriver sur leurs écrans après l'installation de la mise à jour de sécurité October Patch Tuesday.

Les erreurs se produiront si Windows ne peut pas vérifier l'éditeur du logiciel du driver ou si le pilote ne possède pas de signature.



"Lors de l'installation d'un pilote tiers, vous pouvez recevoir l'erreur suivante : "Windows ne peut pas vérifier l'éditeur de ce driver logiciel". Vous pouvez également voir l'erreur "Aucune signature n'était présente dans l'objet" lorsque vous essayez de voir les propriétés de la signature en utilisant l'explorateur Windows", Microsoft explique les problèmes connus de cette mise à jour pour Windows 10 version 2004.

Selon Microsoft, l'erreur se produit lorsqu'un fichier de catalogue mal formaté est identifié lors de la validation par Windows lors de la vérification du contenu du format DER encodé au format PKCS (Public-Key Cryptography Standards) #7.

 "A partir de cette version, Windows exigera la validité du contenu PKCS#7 encodé par DER dans les fichiers de catalogue. Les fichiers de catalogue doivent être signés conformément à la section 11.6 de la description du codage DER pour les membres SET OF dans X.690", note Microsoft.

Microsoft répertorie le problème sous problèmes connus et problèmes résolus dans le tableau de bord de la mise à jour de la santé de Windows 10 pour chaque version de Windows 10 concernée.

Si les utilisateurs de Windows 10 voient ces messages d'erreur, Microsoft recommande aux utilisateurs de contacter le fournisseur de pilotes ou le fabricant de périphériques (OEM) et de leur demander une mise à jour du pilote pour corriger le problème.

Microsoft s'est efforcé de renforcer la sécurité de Windows 10 contre les pilotes malveillants par le passé, mais ces efforts se sont concentrés sur ses PC sécurisés pour les entreprises, tels que Surface Pro X.

La mise à jour d'octobre de Microsoft October Patch Tuesday update a corrigé 87 vulnérabilités, y compris une dangereuse faille d'exécution de code à distance dans la pile TCP/IP de Windows, suivie comme CVE-2020-16898.

Le bug a une cote de gravité de 9,8 sur 10 et peut permettre à des attaquants de prendre le contrôle de systèmes Windows en envoyant des paquets malveillants à un ordinateur non patché via une connexion réseau. Microsoft considère qu'il est probable que des exploits se produiront pour cette faille.


LibreOffice 7 : encore plus compatible avec Microsoft et toujours gratuit - par Thoms le 07/08/2020 @ 11:41

LibreOffice 7 : encore plus compatible avec Microsoft et toujours gratuit

Technologie : Microsoft ayant abandonné les logiciels de bureautique sur PC, si vous ne souhaitez pas utiliser les suites bureautiques basées sur le cloud telles que Microsoft 365 ou G Suite, LibreOffice 7 sera votre meilleur choix de suite bureautique.

Si vous avez le choix entre Office 2019 et la nouvelle version LibreOffice 7.0, vous devriez choisir la suite bureautique open-source LibreOffice. Après tout, comme l'a dit Jared Spataro, alors vice-président de Microsoft pour le groupe Office et Windows, les applications d'Office 2019 sont « figées dans le temps. Elles ne sont jamais mises à jour avec de nouvelles fonctionnalités ». Bien sûr, ce que Jared Spataro veut, c'est que vous passiez à l'informatique en cloud Microsoft 365 où les « applications ne cessent de s'améliorer au fil du temps ».

Microsoft a clairement indiqué qu'il voyait l'avenir de la suite bureautique sur le cloud, et non sur votre PC. En « dernier recours » - et ce sont bien les mots de Microsoft - la société recommande Office 2019. Peut-être que payer un abonnement éternel à Microsoft vous convient. C'est le cas pour de nombreux utilisateurs. Mais, si vous voulez garder une suite bureautique classique sur PC, LibreOffice est maintenant votre premier choix, sans débourser un centime.

Cette nouvelle version majeure est accompagnée de plusieurs améliorations. En tête de liste pour les utilisateurs qui ont passé leur vie professionnelle avec Microsoft Office, cela inclut une meilleure compatibilité avec les fichiers DOCX, XLSX et PPTX. Le DOCX de LibreOffice 7 est maintenant sauvegardé en mode natif 2013/2016/2019, au lieu du mode de compatibilité 2007. Cela améliore considérablement l'interopérabilité entre les différentes versions de MS Office. Le programme peut aussi maintenant exporter vers des fichiers XLSX des noms de feuilles de plus de 31 caractères et exporter des cases à cocher XLSX. Un bogue de longue date d'Office XLSS, l'« erreur de contenu invalide » lors de l'ouverture de fichiers XLSX exportés avec des formes, a également été résolu. Enfin, le filtre d'importation/exportation PPTX a été amélioré.

Parmi les autres nouveautés, on peut citer :

    Prise en charge du nouveau format 2019 Open Document Format (ODF) 1.3. Les nouvelles fonctionnalités les plus importantes d'ODF 1.3 sont les signatures numériques de documents et le chiffrement de documents XML basé sur OpenPGP. Le nouvel ODF revendique également des améliorations dans le suivi des changements, et des éléments premières pages, texte, nombres et graphiques.
    Le moteur graphique Skia et l'accélération par le GPU Vulkan.

La plupart des autres améliorations significatives de LibreOffice se trouvent dans Writer, le traitement de texte de LibreOffice :

    Le navigateur est plus facile à utiliser, avec plus de menus contextuels
    Le texte semi-transparent est désormais pris en charge
    Les signets peuvent désormais être affichés en ligne dans le texte
    Meilleur traitement des guillemets et des apostrophes


Disponible sur les principaux systèmes d'exploitation

LibreOffice est maintenant disponible sur tous les principaux systèmes d'exploitation, incluant Windows, macOS, Linux et ChromeOS. Vous pouvez également exécuter LibreOffice depuis le cloud avec LibreOffice Online. Collabera, qui offre des serveurs LibreOffice aux sociétés de cloud computing, offre également des instances de LibreOffice Online pour Debian, Ubuntu, CentOS, openSUSE, Univention Virtual Machines, et les images Docker.

Cette suite bureautique est un véritable projet open-source. Bien que la majeure partie de son code soit réalisée par des développeurs d'entreprises telles que Collabora, Red Hat et CIB, 26 % de son code provient de volontaires individuels.

LibreOffice 7.0 est la version de pointe de LibreOffice, destinée aux premiers utilisateurs et aux utilisateurs expérimentés. L'édition de production actuelle est LibreOffice 6.4.5.

Pour les déploiements en entreprise, l'organisation mère de LibreOffice, The Document Foundation (TDF), recommande fortement de travailler avec un de ses partenaires commerciaux pour un support à long terme, une assistance dédiée, de nouvelles fonctionnalités personnalisées et des accords de niveau de service (Service Level Agreement). Si l'on réalise une migration depuis une suite bureautique propriétaire, TDF recommande également de se tourner vers des professionnels certifiés à valeur ajoutée.

LibreOffice 7.0 est disponible dès maintenant. Les exigences minimales pour les systèmes d'exploitation propriétaires sont Microsoft Windows 7 SP1 et Apple macOS 10.12. Il fonctionnera sur toutes les distributions Linux.

Windows 10 : la mise à jour de mai 2020 se déploie progressivement - par Thoms le 29/05/2020 @ 19:10

Windows 10 : la mise à jour de mai 2020 se déploie progressivement

Technologie : Microsoft a débuté hier le déploiement progressif de Windows 10 version 2004, la mise à jour de fonctionnalités de mai 2020, à tous les utilisateurs de Windows.

Par Mary Jo Foley | Modifié le jeudi 28 mai 2020 à 14:01

Hier, mercredi 27 mai, Microsoft a enfin commencé à déployer Windows 10 2004, ou plus précisément la mise à jour de mai 2020, auprès de tous les utilisateurs. Il y a quelques semaines, Microsoft avait mis à disposition une version de cette mise à jour pour les développeurs.

Le processus de développement de Windows 10 Mai 2004 (mise à jour de fonctionnalités 20H1) s'étant achevé en décembre dernier, il n'y a pas beaucoup de nouveautés. Depuis décembre, Microsoft a apporté de nombreuses modifications, mises à jour et corrections, mais aucune nouvelle fonctionnalité. Théoriquement, le passage à la mise à jour devrait donc être plus facile, les nouvelles fonctionnalités ayant été testées pendant près de 6 mois avant le lancement par des Insiders.
Une disponibilité progressive

Dès aujourd'hui, Microsoft met à disposition la nouvelle version pour les "investigateurs", c'est-à-dire les utilisateurs proactifs allant directement dans Windows Updates pour vérifier et télécharger immédiatement les mises à jour disponibles. Comme pour les dernières mises à jour, Microsoft va limiter la diffusion de la nouvelle version, en la proposant progressivement au cours des prochaines semaines, en commençant par les appareils les plus susceptibles de s'adapter facilement.

A ce sujet, on peut lire sur le blog de Microsoft : « Il est possible que vous n'ayez pas la possibilité de télécharger et d'installer la mise à jour sur votre appareil, puisque sa disponibilité se fera progressivement sur les prochaines semaines, puisqu'il se peut également que votre appareil ait un problème de compatibilité, pour lequel nous mettons en place des garde-fous afin de nous assurer que tout le monde puisse avoir une bonne expérience en mettant à jour ».

Windows 10 2004 est disponible via Windows Server Update Services (WSUS) et Windows Update for Business pour un déploiement progressif. Il est également disponible à partir d'aujourd'hui via le Centre de service de licences en volume (VLSC). Les téléchargements pour Visual Studio Subscriber sont également disponibles dès aujourd'hui, ainsi que Windows Server version 2004.

Nouvelles fonctionnalités

Windows 10 2004 comprend de nombreuses corrections et mises à jour, ainsi que plusieurs nouvelles fonctionnalités intéressantes. Il s'agit de la mise à jour ajoutant la prise en charge du sous-système Windows pour Linux, WSL 2. Pour rappel, Microsoft avait fait part de sa décision de supprimer le noyau Linux de l'image du système d'exploitation en mars dernier.

Cette mise à jour comprend également une option permettant de télécharger les fichiers d'installation à partir du Cloud, au lieu d'utiliser des fichiers d'installation locaux. Windows 10 2004 permet également de restaurer automatiquement les applications ouvertes après un redémarrage.

Microsoft détaille sur son blog les nouveautés de la version 2004, et notamment en ce qui concerne les départements IT. Parmi les nouvelles fonctionnalités spécifiques aux professionnels de l'informatique, on peut citer l'amélioration des contrôles et des diagnostics pour la configuration de Windows et le stockage réservé, la prise en charge d'Application Guard pour le nouveau Edge basé sur Chromium, l'extension de la prise en charge des clés de sécurité FIDO2, l'optimisation de la livraison, et de nouvelles améliorations en matière de service et de déploiement.

Prochaines mises à jour

Microsoft a déjà testé via le Fast Ring de nouvelles fonctionnalités qui pourraient ou non aboutir à Windows 10 20H2. D'après nos sources, Microsoft prévoit pour la version 20H2 une petite mise à jour, incrémentale à la version 2004, tout comme 1909 a été une simple mise à jour cumulative de la version 1903. Malgré tout, cette information n'est pas officielle.

La mise à jour 20H2 (nom de code Manganese) devrait être disponible cet automne, si Microsoft maintient son calendrier. Les testeurs du Fast Ring devraient commencer à voir des versions de 21H1 (nom de code Iron) à partir de juin 2020.



DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin

cadeau.gifSpécial !

Thoms87 , le portail du partage entre Amis tongue


Connexion...
 Liste des membres Membres : 76

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 10

Total visites Total visites: 933209  
Sondage
Que pensez-vous de Thoms87
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Résultats
Recherche



Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^